Une loi sur le stationnement des gens du voyage

Mardi, 7. Novembre 2017

Le gouvernement neuchâtelois veut définir où et comment peut s'installer la communauté nomade, et à quelles conditions la police est mandatée pour évacuer un campement.

Le Conseil d’État neuchâtelois a validé lundi un projet de loi sur le stationnement des communautés nomades. Il a décidé de légiférer pour définir un cadre rigoureux, et ainsi limiter les éventuels problèmes de cohabitation tout en respectant les « intérêts de la population sédentaire » et le « mode de vie des communautés nomades ».

La loi précise qu'un campement peut être installé sur une aire d'accueil officielle ou sur un site provisoire défini par le gouvernement. Les gens du voyage peuvent aussi s'installer sur un terrain (privé ou public) qui fait l'objet d'un contrat-cadre.

Finalement, le Canton a mis un terrain provisoire à la disposition des Yéniches suisses. Les oppositions déposées contre le projet d'aire de passage de Vaumarcus ayant retardé sa réalisation, une solution provisoire devait être proposée.

Tags: 

© 2012 Fondation Assurer l’avenir des gens du voyage suisses // Infos éditeur