Portrait

La fondation «Assurer l’avenir des gens du voyage suisses» a été instituée par la Confédération en 1997. Elle a pour mandat de garantir et d’améliorer les conditions de vie des gens du voyage en Suisse et de promouvoir la collaboration avec la Confédération, les cantons et les communes en vue de ces objectifs. En outre, elle a pour vocation de contribuer à préserver l’identité culturelle de cette minorité qui a pendant longtemps été persécutée et discriminée. Désormais, les gens du voyage constituent une minorité nationale officiellement reconnue par la Confédération.

Le Conseil de fondation compte onze membres: cinq représentants des gens du voyage et deux représentants de la Confédération, deux des cantons et deux des communes. La fondation est présidée par l’ancien Conseiller d’Etat Markus Notter, docteur en droit, de Zurich, et son secrétaire actuel est Urs Glaus, docteur en droit, de St-Gall.

La fondation soutient les gens du voyage sur les plans pratique, juridique et politique.

 

Revendiquer plus d’aires de séjour et de transit

L’objectif de la fondation consiste à ce que les gens du voyage disposent d’un nombre suffisant d’aires de séjour et de transit. Cependant, des rapports d’expertise de la fondation montrent que ce nombre a tendanciellement plutôt été à la baisse qu’à la hausse ces dernières années. La situation actuelle ne peut s’améliorer qu’à condition que

  • les besoins des gens du voyage en termes d’espace soient mieux pris en compte;
  • les décisions prises en matière d’aménagement du territoire au profit des gens du voyages soient mises en œuvre;
  • l’on garantisse non seulement la création de nouvelles aires mais aussi le maintien en activité de celles qui existent déjà.

 

Consolider la collaboration avec la Confédération, les cantons et les communes

Afin d’atteindre les objectifs ci-dessus, il faut améliorer la collaboration avec la Confédération, les cantons et les communes, ce à quoi œuvre la fondation en élaborant des documents, en conseillant les autorités, en organisant des conférences et en informant les médias. Elle apporte également un soutien financier modeste à la création de nouvelles aires ou à des projets qui contribuent au but de la fondation.

 

Arrêter la discrimination des gens du voyage

La fondation s’engage pour la prévention et l’arrêt des discriminations à l’encontre des gens du voyage en Suisse. Elle a notamment joué un rôle prépondérant dans l’introduction d’une nouvelle loi sur le commerce itinérant (2001, entrée en vigueur en 2003) et a pour ambition de trouver des solutions de scolarisation adaptées aux besoins spécifiques des enfants et des jeunes yéniches. Avec son site Internet trilingue «Les gens du voyage autrefois et de nos jours», la fondation souhaite contribuer à une meilleure connaissance de la minorité itinérante, souvent confrontée à des préjugés et dont le mode de vie est toujours menacé.

Informations complémentaires: Office fédéral de la culture